Communiqué PCHR du 1 au 05/01/2009 Le Bilan de Gaza

Publié le par JasmiN

Communiqué du PCHR du 01/05 janvier 2009


Ref : 04/2009
Time : 13:30 GMT

Pour la 10ème journée consécutive de l’offensive sur la bande de Gaza, Israël poursuit sa vaste entreprise terrestre et aérienne prenant de plus en plus souvent des civils sous ses tirs : le nombre des Palestiniens tués s’élève à 505 dont 106 enfants et 22 femmes.


Nord de la bande de Gaza

Au cours des dernières 24 heures 37 Palestiniens ont été tués et 127 blessés. Parmi les 37 tués 32 étaient des civils dont 6 enfants. Parmi les blessés on compte 30 enfants et 19 femmes. On doit ce carnage à la fois aux tireurs d’élite israéliens embusqués sur les terrasses des maisons situées au nord et à l’ouest de Beit Lahiya. L’UNRWA a mis la plupart de ses établissements scolaires à la disposition des familles qui ont du quitter leurs maisons.

Dimanche 4 janvier 2009

-  22h00 : L’aviation cible une ambulance conduite par Arafeh Hani Abd Al-Dayem, dans Beit Hanoun. 3 de ses proches dont un enfant sont tués. Il décède, lui même de ses blessures quelques heures plus tard. Il s’agit de Arafat Muhamad Abd Aldayem, 13 ans, Maher Younes Abd Aldayem, 30 ans, Nafeth Jamal Abd Alday, 26 ans Arafeh Hani Abd Aldayem.

Au même moment, Samir Ayadah Alsharaf, a 48 ans, vendeur de légumes est tué dans sa maison à Tel Alza’atar dans Beit Lahia, frappée par un missile et Belal Abd Rabuh Shehab, 25 ans également tué à domicile ayant pris une balle en pleine poitrine.


Centre de la bande de Gaza

Au cours des dernières 24 heures, 34 Palestiniens ont été tués de 60 blessés. Parmi les 34 tués 30 étaient des civils dont 10 enfants et 3 femmes. Parmi les blessés on compte 17 enfants et 5 femmes. Selon les enquêteurs du PCHR la plupart des victimes ont été tuées ou blessées chez elles soit par les frappes aériennes soit par les tirs des tanks et de l’artillerie qui occupe le Sud et l’Est de la, partie centrale de la bande de Gaza.

Dimanche 4 janvier

-  12h00 : Un obus explose sur le toit de la maison de la famille Nemer à Hay Alzaytoun. Akram Zeyad Alnemer, 17 ans, Ayman Zeyad Alnemer, 8 ans, Ayman Muhamad Afaneh, 25, ans Asmaa Ibrahim Afaneh, 12 ans sont tués.

A la même heure, Israa Qusay Alhabash, 13 ans et Shatha Alabed Alhabash, 10 ans, sont tués par un obus tiré par un avion alors qu’ils jouent à proximité de leur maison à Hay Altofah.

-  15h00 : Omar Saed Allah Jaro, 63, ans, est tué et 11 membres de sa famille sont blessés dans leur maison située dans la rue Yafa à l’Est de Hay Altofah : un missile tiré par un avion à entièrement détruit la maison.

-  15h30 : L’aviation cible des paramédicaux en train de porter des blessés dans une ambulance àTal Alhawa. 3 d’entre eux Yaser Kamal Shpeer, 24ans, Anas Fadel Naim, 25 ans et Ra’fat Abd Alaal, 24, ans sont tués.

-  17h00 : L’aviation cible la maison de la famille Al moodi dans le camp de lshate’. Abd Alhameed Khamees Omar, 19 ans est tué alors qu’il est devant la maison qui est entièrement détruite.

-  17h10 : Muhammad Shehadeh Alnamnam, 62, ans, est tué chez lui. L’immeuble de 4 étages dans lequel il habitait a été totalement détruit. 5 résidents sont blessés.

-  17h30 : Les corps de Fuad Mahmoud Alhelo, 55 ans et de son petit fils Farah Amar Alhelo sont transportés à l’hôpital Shifa. Leurs proches ont déclaré qu’ils avaient été blessés chez eux lors d’une attaque des FOI sur le secteur de Hay Alzaytoun.

-  23h45 : La maison de Hasan Algandour dans Hay Al-Daraj est visée par l’aviation des FOI. Elle est détruite et les maisons voisines sont endommagées.

Lundi 5 janvier

-  00h20 : La maison de Yaser Yousef Hussein, 40 ans est ciblée par l’aviation. Gros dégâts matériels.

-  01h00 : Les locaux de « l’Union des comités des soins médicaux » du camp de Alshate’ sont pris pour cible par les F 16 des FOI. Ils sont entièrement détruits ainsi que 3 centres de soins du secteur.

-  01h30 : Les F16 détruisent la maison de Rezeq Aber Abu Eisheh, située au nord du camp de Alshate’. De nombreuses victimes et des dégâts énormes sont rapportés en permanence au PCHR. Les corps de Amer Rezeq Abu Eisheh, 40 ans, Sbah Rashad Abu Eisheh, 40 ans, et de Ahmed Amer Abu Eisheh, 5 ans, viennent d’être transportés à l’hôpital Shifa. 4 autres membres de cette même famille sont encore sous les décombres de leur maison. Une équipe de la Défense civile essaye de les en extraire. Il s’agit de Amer Abu Eisheh, 30 ans, Alsayed Abu Eisheh, 12 ans et Muhammad Abu Eisheh, 6 ans

-  02h10 : Les F16 ciblent la maison de Fareed Muhammad Alhinde, 52 ans, située au Block 8, du camp d’ Albareig. La maison est sérieusement endommagée. 10 minutes plus tard l’aviation repasse dessus et la réduit en tas de gravas. Immeuble de 4 étages il abritait 3 familles pour un total de 30 personnes. Les maisons voisines ont également été endommagées.

-  05h00 : L’aviation cible la maison de Jamil Saleh Mizher dans Nusseirat, avec 2 missiles 15 minutes plus tard l’aviation repasse et la réduit en gravas. On suppose que l’objectif était Jamil Saleh, leader du Hamas. 5 familles vivaient dans cet immeuble de 4 étages. L’association culturelle Karmel et 5 familles vivent dans un immeuble de 4 étages. L’association culturelle Karmel et d’autres maisons voisines sont endommagés dans l’attaque. De plus, deux personnes sont blessés par des éclats de l’explosion.

-  07h00 : Les F16 et l’artillerie s’acharnent sur la maison de Atieh Helmy Alsamony, à Hay Alzaytoun. Ahmad Atieh Alsamoony, 4 ans, Ameen Atieh Alsamoony, 5 ans et Muhammad Helmy Alsamoony, 8 mois sont tués. Un nombre non encore établi de civils sont retenus prisonniers des gravas sous lesquels ils sont ensevelis.

Il faut ajouter les milliers de civils obligés de quitter leurs maisons situées le long de la route qui joint Ma’abar Almentar (Karni) à la frontière et Shate’ Albahar plus à l’ouest.

Les FOI sont maintenant regroupées sur ce secteur et divisent ainsi effectivement la bande de Gaza en deux. L’UNRWA a ouvert ses écoles pour faciliter la vie de tous ces gens déplacés. Mais depuis les dernières 24 heures l’hôpital Shuhada’ Alaqsa de Deir Albalah ne connaît aucun répit : 11 blessés graves y ont été admis en plus des corps de A’ed Abdalahi Abu Nada, 43 ans, de Ahmed Salem Ahmed Abu Madeen, 54 ans, tués d’une balle dans la tête, et de Muhammad Abdalhameed Abu Kameel, 22 ans, victime d’une frappe aérienne..

-  10h00 : La maison de Galeb Mustafa Othman, située au nord, est bombardée par 2 fois à 10 minutes d’intervalle. Elle est entièrement détruite et les 7 maisons voisines sont rendues inhabitables. La maison détruite abritait 4 famille soit au total 16 personnes.

-  10h50 : La maison de Fayez Muhammad Sulieman Barood, est bombardée à deux reprise à 16 minutes d’intervalle. Entièrement détruite. Les 2 maisons voisines sont ren dues inhabitables et 10 autres sont endommagées.


Khan Yunis

4 janvier

-  16h00 : La marine tire des obus sur la partie ouest de Khan Younis, zone déjà bombardée à maintes reprises.

-  17h40 : Un drone cible son missile sur Salah Amer Abu Amer, 50 ans, alors qu’il effectue sa ronde de sécurité dans jun collège du camp de réfugiés de Khan Younis. Il est blessé.

-  17h50 : L’aviation détruit entièrement la maison de Ismaeil Abd Jargoun, près de Soufa à la frontière. A peu près au même moment, un drone bombarde la maison de Marzouk Abu Jame’, à Absaan à l(Est de Khan Yunis. 2 blessés et la maison partiellement détruite.

-  21h00 : La marine bombarde à nouveau le secteur Ouest de Khan Younis.

5 janvier

-  02h30 : Des drones frappent l’immeuble appartenant à Yaser Nathmi Hamdan, membre du Hamas, à Al Amal banlieue de Khan Yunis. 12 familles, soit 78 personnes vivent dans cet immeuble de 3 étages. Peu endommagée lors de cette première attaque, les FOI ordonnent l’éviction de tous les résidents. 30 minutes plus tard l’immeuble est totalement détruit.

-  03h30 : L’aviation bombarde la maison de Muthana Amer Klaab à Al Amal.. Les 3 familles pour un total de 15 personnes avaient quitté la maison qui est sérieusement endommagée.

-  04h30 : La maison de Khalil Ahmed Khalil Abu Moussa, située dans le camp de réfugiés de Khan Younis est ciblée. Elle est détruite. Recouverte de tôles, elle avait déjà été l’objet de tirs par un drone.

-  10h10 : L’aviation bombarde les locaux de la Société caritative Nour située à proximité de la station d’essence Bahlool à Bani Suhaila à l’Est Khan Yunis. Le bâtiment qui comporte une unité de médecine spécialisée et une unité de physiothérapie est complètement détruit


Rafah

-  Entre 01h00 et 01h53 : les frappes aériennes ont été intensives autour de la municipalité de Al Nasser au nord de Rafah. Ce secteur relie la rue Omar Ben AlKhatab à l’ouest, à la Salah Al deen à l’est ; Zeyad Muhammad Abu Sanimeh, 10 ans et Salman Hamad Abu Khamash, 40 ans sont tués. La rue est rendue impraticable.

-  15h50 : Muhammad Ibrahim Abu Sha’ar, conduit une moto dans la rue Taha Hussein dans Kherbet Al Addas, banlieue Nord de Rafah. L’aviation cible un projectile sur lui. Il est tué.

-  16h00 : L’aviation bombarde une place fréquentée dans Al Salam banlieue sud de Rafah. Pas de victimes.

-  17h00 : Les tanks tirent sur des maisons et sur les espaces avoisinants de la localité de Al Shukka au sud de Rafah. Ismaeil Abdullah Abu Sanemeh, 12 ans est tué au cours de l’attaque.

-  17h05 - L’aviation bombarde la maison de Muhammad Fahjan, membre des brigades Al Qassam. Située au nord de Rafah dans le quartier Al Janinyah, elle est entièrement détruite et plusieurs autres maisons ont été endommagées. La famille avait reçu un coup de téléphone l’avertissant que 10 minutes plus tard ils seraient bombardés.

-  18h00 : Le centre de la localité de Al Shukka est bombardé à 2 reprises. Aucune victime.

5 janvier

-  00h37 : A 2 reprises l’aviation bombarde un terrain de la localité de Naser au Nord de Rafah.

-  01h04 : L’aviation bombarde le long de la frontière près de la grille fermant la Salah El Din qui mène en Egypte. Les bombardements reprennent à 01h20 et à 01h35.

-  01h50 : Bombardements d’un terrain de la localité de Al Brazil banlieue Sud de Rafah.

-  02h00 : Bombardements le long de la frontière au Sud de Rafah. Ils reprennent à 03h00 et à 06h00. 9 personnes sont tuées dont 3 enfants.

-  11h30 : L’aviation bombarde la maison de Muhammad Abu Shamaleh, leader des brigades Al Qassam. La maison est située dans le camp de Yabna. 10 minutes plus tard elle est à nouveau bombardée. Elle est entièrement détruite.

-  11h55 : L’aviation bombarde la seconde maison de Raed AlAtar, leader des brigades Al Qassam. La maison est entièrement détruite après deux bombardements espacés de 10 minutes. Des maisons voisines sont endommagées.

-  12h15 : L’aviation bombarde la maison de Ibrhaim Abu Naja, leader des brigades al-Qassam. Située dans Alshaboora camp, elle est détruite après 2 bombardements espacés de 10 minutes. Les maisons voisine ont été endommagées.

Ref : 2/2009
Time : 14:00 GMT

Pour la 8ème journée consécutive, l’offensive des FOI sur la bande de Gaza se poursuit.

Le nombre de Palestiniens tués s’élève à 372, pour la plupart des civils dont 75 enfants et 16 femmes. 73 maisons ont été détruites.


Nord de la bande de Gaza :

Vendredi 2 janvier

-  14h00 : Les services d’un hôpital égyptien annoncent le décès de Bilal Suhail Ghabayen, 19 ans, des suites des blessures qu’il a contractées le 29 décembre au cours d’une attaque aérienne sur l’atelier de la famille Ghabayen.

-  19h25 : L’aviation cible un missile sur Sami Ibrahim Lubbad, membre des comités de la résistance palestinienne près de Sheikh Zayed à Beit Lahia. Il a été tué sur le coup. Un civil a été blessé.

Samedi 3 janvier

-  03h45 : L’aviation tire un missile sur l’école américaine à l’ouest de Beit Lahiya. L’école est détruite et l’un de ses gardiens, Salem Hamad Abu Qulaiq, 25 ans, est tué.

-  04h10 : L’aviation bombarde l’immeuble de la famille Rezeq Abu Ghubait àTal al-Za’tar banlieue nord de Jabaliya. L’immeuble avait été évacué. Il est détruit. Plusieurs maisons voisines sont lourdement endommagées. Pas de victimes


Gaza ville

Vendredi 2 janvier

-  09h10 : L’aviation tire un missile sur un élevage de volaille appartenant à Zaki Mahmoud Ja’rour à al-Yarmouk au centre de la ville. Christine Wadee’ al-Turk, 16 ans, dont la maison jouxte le poulailler meurt d’une attaque cardiaque.

-  13h20 : En position à al-Shoja’eya banlieue est de la ville, les tanks tirent plusieurs obus sur des maisons . Hamada Ibrahim Musabbeh, 10 ans, blessé, dans un état critique est amputé de ses pieds. Il décède une heure plus tard .

-  13h30 : L’aviation bombarde la maison de Hamdi Jom’a al-Dardassawi dans la rue al-Tawahin à al-Shoja’eya banlieue est de la ville. La maison est sérieusement endommagée et sa fille, Sojoud, 13 ans est blessée

-  22h10 : L’immeuble de 4 étages appartenant à la famille Ya’qoub Mohammed Dababesh, où vivent 20 personnes à Sheikh Radwan banlieue nord de la ville est détruit par plusieurs bombes. Plusieurs maisons voisines sont endommagées et 8 personnes sont blessées dont Ramadan Ahmed, 25 ans, assistant médical qui essayait d’évacuer une personne âgée.

Samedi 3 janvier

-  03h.00 : L’aviation tire un missile sur Mamdouh ’Omar al-Jammal, 25ans un des leaders des brigades Izziddin Al Qarram, bras armé du Hamas à Tal Al Hawa, banlieue sud de la ville. Dans un état critique, il meurt de ses blessures.

-  00h.30 : l’aviation bombarde un camp d’entrainement des brigades Izziddin Al Qassam à Cheikh Radwan.


Le Centre de la Bande de Gaza

Vendredi 2 janvier

-  13h.30 : Un drône tire 2 missiles sur un immeuble de 5 étages appartenant aux familles Abdul Hadi Aaqel dans lequel vivent 62 personnes, dans le camp de réfugiés de Nussairat. L’immeuble est sérieusement endommagé, à 16h00 l’aviation le rebombarde, il est détruit et 12 maisons voisines sont endommagées .

-  13h.55 : L’aviation tire un missile sur la maison de la famille Sami Khalil Al Khaldi, 33 ans dans le camp de réfugiés de Nussairat, la maison est endommagée. 12h plus tard l’aviation rebombarde la maison. Elle est détruite, plusieurs maisons voisines sont endommagées.

-  16h.30 : L’aviation tire 2 missiles sur la place Juhor Al Dik au sud-est de la ville. Tahani Kamal Abdul Aziz Abu Aay esh, 23 ans est tué ; 6 autres civils dont 1 enfant sont blessés ; 3 maisons sont lourdement endommagées.

-  16h.40 : L’aviation bombarde le pont Al Zahraa qui relie la localité de Al Zahraa au camp de réfugiés de Nussairat. Majed Khalil Al Bardawil, 30 ans qui circulait sur le pont est sérieusement blessé, il mourra peu de temps après.

-  17h.00 : L’aviation bombarde le bâtiment de l’équipement et des travaux publics au sud-ouest de Gaza ville, il est totalement détruit.

-  18h.00 : un drône cible une voiture qui roule dans le camp de réfugiés de Nussairat. Le chauffeur et son passager sont blessés.

-  19h.50 : La marine israélienne bombarde l’agglomération de Al Sawarha à l’ouest du camp de réfugiés de Nussairat ; 3 serres appartenant à la famille Shallat sont détruites, ce secteur est régulièrement bombardé.

-  20h.00 : L’aviation bombarde un hangar de stockage de denrées agricoles appartenant à Aabed Abu Mahadi à l’ouest du camp de réfugiés, il est détruit.

Samedi 3 janvier

-  0h00 : La marine bombarde le quartier de Al Sawarha, un civil est blessé, 2 maisons sont rendues inhabitables.


Khan Younis

Vendredi 2 janvier

-  13h.50 : L’aviation tire un missile sur 3 enfants en train de jouer sur la route qui mène à Al Qarrara à l’est de Khan Younis. Mohammed Eyad Abed Rabbu Al Astal 12 ans, son frère Abed Rabbu Eyad 8 ans, et son cousin Abdul Sattar Waleed Al Astal 10 ans sont tués sur le coup. Selon les proches des enfants aucun résistant n’était sur ce secteur situé à plus de 4 kms de la frontière avec Israël.

-  14h.10 : L’aviation bombarde la maison de la famille Abu Moussa dans le camp de réfugiés de Khan Younis, la maison est sérieusement endommagée. 5 de ses résidents dont 2 femmes sont blessés.

Dans la soirée, les services d’un hôpital égyptien annonce le décès de Hammad Ouda Abu Al Fita, 34 ans, membre de la défense civile. Abu Al Fita, son frère et un proche avaient été blessés alors qu’ils essayaient de sauver Sami Tarraf Al Astal 14 ans pris sous les décombres de sa maison. Al Astal et un autre civil étaient morts et 3 autres civils qui essayaient de les secourir avaient été blessés.

-  13h.40 : L’aviation bombarde le commissariat de police de Bani Suheila à l’est de Khan Younis. Un passant est blessé et le collège du secteur est endommagé.

Samedi 3 janvier

-  00h.10 : Un groupe de résistants est repéré par l’aviation à l’est de Khan Younis, ils parviennent à échapper.

-  07h00 : L’aviation lâche des paquets de tracts sommant la population d’évacuer leurs maisons. Ces tracts sont ainsi rédigés : A cause des actions terroristes menées par des terroristes de votre secteur contre l’état d’Israël, les Forces Militaires Israéliennes ont été dans l’obligation de répliquer sur le champ en agissant sur votre secteur résidentiel. Soucieux de votre sécurité, nous vous sommons de quitter le secteur sur le champ.


Rafah

Vendredi 2 janvier

-  13h.30 : L’aviation bombarde un site des brigades Izziddin Al Qassam à Tal Al Sultan, banlieue ouest de Rafah, pas de victimes.

-  13h.40 : L’aviation bombarde un poste de la défense civile situé sur la plage, le poste est détruit, pas de blessés.

-  14h.20 : L’aviation lâche des tracts sur toute la ville de Rafah demandant à la population de coopérer avec Israël pour se débarrasser du Hamas.

-  16h.20 : L’aviation bombarde ce qui reste de l’aéroport de Gaza à l’est de Rafah. Le bombardement a duré jusqu’à 00h.45, le samedi 3.


Communiqué de presse du PCHR du 2 janvier

Ref : 1/2009
Date : 2 January 2009
Time : 13:00 GMT

Pour le 7ème jour consécutif l’offensive des Forces Istaéliennes d’Occupation (FOI) se poursuit dans la bande de Gaza.

L’assassinat de Nizar Rayan avec ses 4 femmes et ses 11 enfants porte à 357 le nombre des tués, pour la plupart des civils dont 51 enfants et 14 femmes.

Selon les enquêteurs du PCHR et les témoins oculaires, il était 14h30, le 1er janvier 2009, quand l’aviation des FOI a ciblé plusieurs missiles sur la maison de Nizar ’Abdul Qader Mohammed Rayan, 49 ans, située à proximité de la mosquée al-Khulafaa’ al-Rashedin dans le camp de réfugiés de Jabaliya. Les 5 étages de l’immeuble ont été détruits, Rayan a été tué et avec lui ses 4 femmes Hiam ’Abdul Rahman Rayan, 46 ans, Iman Khalil Rayan, 46 ans, Nawal Isma’il Rayan, 40 ans et Sherine Sa’id Rayan, 25 ans. 11 de leurs enfants ont également péri dans cette attaque : As’ad, 2 ans, Usama Ibn Zaid, 3 ans, ’Aisha, 3 ans, Reem, 4 ans, Miriam, 5 ans, Halima, 5 ans, ’Abdul Rahman, 6 ans, Abdul Qader, 12 ans Aaya, 12 ans, Zainab, 15 ans et Ghassan, 16 ans.

Egalement dans le nord de la bande de Gaza, vers 15h30, l’aviation a bombardé le site des brigades Nasser Saladin, bras armé des « Comités de la résistance populaire » situé à côté des tours al-Nada de al-Mu’ez Le Din Allah. Jihad al-Nasla, 2 ans, et sa soeur ’Oyoun, 16 ans, sont tuées alors qu’elles rentraient de faire quelques courses. 40 autres civils dont 27 enfants ont été plus ou moins sérieusement blessés.

Un peu plus tôt dans la matinée l’aviation avait bombardé la maison de Fatema Salah Isma’il Salah, 42, ans, qui jouxte le commissariat de police de Jabaliya. Elle a été tuée alors qu’elle était dans sa maison.

Dans la soirée de ce 1er janvier, l’aviation a bombardé un groupe important de civils rassemblés dans Al Amal, banlieue de Jabaliya. 18 civils dont 9 enfants sont blessés. Dès le lendemain on apprenait le décès de Fadi Shabat, 24 ans, une des plus sévèrement blessée au cours de l’attaque

Vendredi 2 janvier

-  09h30 : L’aviation bombarde la maison de Nafez Mohammed al-Mutawar, 51 ans située dans la localité de Jabaliya. Al-Mutawar est tué. Une cinquantaine d’autres sont plus ou moins sérieusement blessés.

Dans Gaza ville, au cours des dernières 24 heures, l’aviation a bombardé 8 maisons et un lieu collectif de rencontres (dewan) qui ont été complètement détruits. On ne déplore aucune victime, toutefois 3 civils ont été blessés dans le dewan de la famille Al Dairi qui s’apprêtait à recevoir les condoléances.

Egalement ce vendredi, dans le nord de la bande de Gaza, 11 maisons ont été complètement détruites et autour d’elles on ne compte pas les maisons rendues inhabitables par la violence des explosions. Egalement endommagées, la mosquée al-Khulafa’a al-Rashedin et la mosquée al-Salam, le siège de la « société des autochtones », 3 petits commerces et 2 ateliers. Ces bombardement ont tué 4 civils dont 2 enfants et une femme.

Au centre de la bande de Gaza l’aviation a bombardé 6 maisons et des groupes de civils rassemblés. 2 d’entre eux sont tués dont une enfant, 22 autres sont plus ou moins grièvement blessés.

A Rafah, 3 maisons sont bombardées et 5 civils blessés. A Khan Younis une maison est bombardée, ce qui porte à 66 le nombre de maisons détruites depuis le début de l’offensive le 27 décembre.

Depuis le début de l’offensive en cours sur la bande de Gaza Israël proclame haut et fort qu’il ne cible pas les constructions civiles. Le PCHR, fort de ses enquêtes prouve le contraire montrant que les FOI qui reçoivent leurs consignes de leurs supérieurs politiques et militaires, les obligent à utiliser une puissance de feu mortelle démesurée sur des cibles dont la majorité sont des constructions civiles pour la collectivité et des biens privés.

De plus, le PCHR affirme que tous les dommages causés au cours de ces dernières 24 heures par les bombardements intensifs des FOI sont des dommages causés à la population civile.

Les maisons mises hors d’usage ne peuvent être réparées à cause du siège qui bloque tout matériau de construction. De ce fait ce sont des centaines de familles sans toit qui doivent affronter le froid piquant de cet hiver.

Le nombre de tués en ce 7ème jour de l’offensive s’élève à 375, pour la plupart des civils sans arme dont 51 enfants et 14 femmes. Les blessés se comptent par centaines.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article