Gaza: La guerre fait aussi rage en ligne

Publié le par JasmiN

Gaza: La guerre fait aussi rage en ligne


Jerusalem — La guerre entre palestine et Israël fait aussi rage en ligne: sur YouTube, l'armée israélienne montre sa lutte contre les le Hamas, qui réplique sur PalTube, un site de partage d'images exposant les "massacres" de l'Etat hébreu à Gaza.



Gaza: La guerre fait aussi rage en ligne

Dans un conflit que les journalistes étrangers ne peuvent couvrir depuis la bande de Gaza en raison du refus d'Israël d'ouvrir librement l'accès du territoire, le contrôle des images et du message est presque aussi important que les opérations militaires.

PalTube (www.palutube.com), dont le serveur est basé à Moscou, dénonce lui ce qui est qualifié "d'holocauste sioniste à Gaza" en faisant l'apologie de sa branche armée, les Brigades Ezzedine al-Qassam, et du "martyre".

La page d'accueil est sans ambiguïté: une bannière est frappée de photographies d'une veille femme pleurant et de corps ensanglantés d'enfants.

On peut également y regarder en direct la chaîne Al-Quds, liée au Hamas et basée à Beyrouth.

"L'ennemi sera défait et battra en retraite", clame un des slogans du site, qui fonctionne sur le même principe que YouTube, et sur lequel les internautes peuvent regarder ou poster des vidéos.

Sur l'une d'elle, un membre du Hamas lit son testament avant d'aller combattre à Gaza, où plus de 900 personnes sont mortes depuis le 27 décembre.

"Je suis, si Dieu le veut, le martyr Abdel Karim Said Wahba de la ville de Lod, habitant du camp de réfugiés de Nousseirat" dans le centre de la bande de Gaza, dit-il, en exhibant un lanceur de roquettes antichars et un fusil d'assaut, devant un drapeau vert de son mouvement.

"Mon père, ne sois pas triste pour moi parce que tu m'as envoyé comme ambassadeur au paradis. Père, mère, dirigez mes frères vers le chemin que j'ai choisi", dit-il encore. Et d'ajouter: "Mon coeur est rempli d'amour pour le Jihad et le martyre".

Une autre vidéo, postée par un internaute sous le pseudo "Al-Qanas" (le sniper en arabe), montre les tirs de roquettes contre Israël, des images tirées de la chaîne officielle du Hamas, Al-Aqsa.

La chaîne de l'armée israélienne sur YouTube, sur fond gris-bleu, est plus sobre. Outre les porte-parole justifiant les attaques contre le Hamas, on peut y voir par exemple une vidéo exposant des documents du Hamas trouvés par des soldats lors d'une mission dans le nord de Gaza.

"Nous utilisons une plateforme très populaire pour expliquer les positions de l'armée au monde (...) et illustrer les pratiques des terroristes du Hamas qui utilisent les civils comme boucliers humains", affirme le capitaine Ishaï David, un porte-parole de l'armée.

Le site connaît un certain succès avec près de 1,4 million de visiteurs en deux semaines.

Selon Jérome Bourdon, sociologue et responsable du département de communication à l'Université de Tel-Aviv, aussi bien Israël que le Hamas utilisent "un moyen très moderne pour une stratégie au final très classique: la propagande".

"C'est un phénomène en vogue comme on l'a vu avec la campagne du président américain élu Barack Obama. Tout le monde, y compris les institutions les plus conservatrices, pensent à YouTube", ajoute M. Bourdon.

Mais selon lui, l'utilisation de ce nouvel outil a des limites. "Il atteint des deux côtés les personnes déjà convaincues et un public militant. Il permet au plus de mobiliser les troupes et leur redonner le moral".

Publié dans Gaza News Info

Commenter cet article