Polémique après le carnage dans l'école de l'Onu de Gaza

Publié le par JasmiN

Polémique après le carnage dans l'école de l'Onu de Gaza

Reuters

Funérailles d'une partie des victimes tuées lors du bombardement d'une école de l'Onu, hier. Photo : Reuters

Des militants palestiniens ont-ils tiré à partir de l'école de l'Onu sur les soldats israéliens ? Non, affirme l'Onu. La riposte de Tsahal avait fait 43 morts mardi après-midi.

L'armée israélienne l'affirme désormais: des militants palestiniens ont bien utilisé le site de l'école de l'Onu pour tirer au mortier sur les troupes de Tsahal. Mercredi matin, le colonel Olivier Rafowicz, un porte-parole de l'armée, a même donné l'identité de deux des tireurs. Il s'agirait d'Imad et de Hassan Abou Askhar, qui ont été tués par la riposte des soldats israéliens.

Initialement, l'armée déclarait "qu'apparemment, les tirs venaient de l'école".L'Onu dément la présence de combattants palestiniens et demande une enquête indépendante pour déterminer s'il y a eu "crime de guerre".
Une version différente confiée à Ouest-France

Le correspondant d'Ouest-France, Radjaa Abou Dagga, est retourné sur les lieux du drame, mercredi matin. Il a rencontré le père d'Imad Abou Askhar qui lui a donné une version différente de celle des Israéliens.


Selon le père d'Imad, il n'y a aucun membre de sa famille qui porte le nom de Hassan. Quant à Imad, qui a bien péri lors de la riposte israélienne, il s'agirait d'un enfant de 12 ans.

Cet enfant aurait été tué alors qu'"il jouait dans la cour de l'école avec des enfants de réfugiés", rapporte notre correspondant qui s'est fait confirmer cette version par des voisins.

Cette tragédie a, en tout cas, suscité un élan de compassion dans les médias israéliens. Le quotidien Haaretz a même publié une "prière pour les enfants de Gaza" écrite par l'un de ses éditorialistes, alors que d'autres journaux s'interrogeaient ouvertement sur la responsabilité de Tsahal.
L'Onu rappelle que ses écoles servent de centres d'accueils pour les réfugiés et que les autorités israéliennes avaient été prévenues de leur présence sur le site visé par l'artillerie de Tsahal.

Publié dans Gaza News Info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kam 15/03/2009 18:40

salut je suis Algerienne j'ai vecu a Gaza 10 ans mais s'etait avant la guerre heureusement, je connais personnellement le correspondant de France24 Radjaa Aboudagga c'est un journalist tres competent qui fait bien son travail merci d'avoir publie cet article